La TROISIÈME 2020-2021 un séminaire de Patrick Valas depuis Paris vers Internet

Cette 1er Récréation du 22 mars 2020 a été enregistrée par le psychanalyste Jean Charmoille.

2ème séance Récréation du 26 avril 2020

Comment devenir psychanalyste et le rester ?

« Comme je l’ai annoncé récemment, nous allons faire une lecture «appliquée» de la conférence que Lacan a donnée à Rome le 1e novembre 1974, intitulée : La Troisième. Je fais la promesse que quiconque, même ceux qui ne connaissent pas Lacan et qui trouvent qu’il est aussi illisible, qu’incompréhensible, à croire qu’il l’a fait exprès, pour ne pas donner prise au commerce culturel de notre temps, je leur promets qu’au terme de notre travail, ils seront à l’aise avec son enseignement, et plus du tout embarrassé de lui, comme peut l’être un poisson d’une pomme.
En effet, pour ce faire, Lacan use dans ses textes d’une dysorthographie calculée, d’un agrammatisme infernal, sans compter les 789 néologismes qu’il a élucubrés, par son maniement de « Lalangue » parlée.
Nous disposerons de la transcription de son texte, faite à partir de l’audio que j’ai eu la chance de pouvoir enregistrer à l’époque « in live ».

Chacun pourra ainsi noter ce qu’il a entendu, même s’il s’agit d’un seul mot, et le mettre au débat. Nous procéderons de la façon suivante :
À chaque session de ce séminaire, on commencera par écouter l’audio, pendant une dizaine de minutes, et de suite après nous ouvrirons la discussion.

Il ne s’agira pas d’un séminaire tenu ex-cathedra. Je fais juste ici une petite introduction.

A) La Troisième Pourquoi Lacan a-t’il donné ce titre à son intervention ?
Parce qu’il précise que c’est la 3e fois qu’il parle à Rome, dans un congrès, ici celui de l’École Freudienne de Paris (en 1974), qu’il appelle «monécole».

B) La première fois c’était en 1953, soit le moment où il ouvre son enseignement au public, alors qu’auparavant il le faisait chez lui, en le réservant à quelques privilégiés.
Son titre : Fonction et Champ de la Parole et du langage dans la psychanalyse

C) La deuxième fois date de décembre 1967, intitulée:
De Rome 1953 à Rome 1967 – Raison d’un échec Quel est cet échec ?

Parce que sa Proposition pour l’analyste de l’école (AE), d’octobre 1967 (soit 3 ans après sa création de l’École Freudienne de Paris (EFP) a été contestée dans son école et a même entrainé une scission où figuraient des psychanalystes de qualité, très proches de lui comme Piera-Aulagnier et François Perrier publiant plus tard son livre Chaussée d’Antin, qui a connu un grand succès. Finalement la proposition de Lacan, un peu modifiée est mise en acte en Décembre 1967. Cette insistance de Lacan pour aller à Rome en cas de crise et pour pouvoir y trouver une issue, n’est pas sans rappeler celle de Freud, venu à Rome plusieurs fois (non sans difficulté subjective pour lui), allant admirer Le Moïse de Michel-Ange sise en l’église Saint-Pierre aux liens.

En 1974 Lacan avait le projet de fonder un groupe italien, dont l’École serait le produit à partir de la mise en acte de la procédure de la passe.
Dans ce groupe il y avaient 3 analystes, tous analysants de Lacan. Armando Verdiglione (de Milan), Giacomo Contri (Milan) et Muriel Drazien (Rome). Ils espéraient tous les trois qu’une école lacanienne serait fondée à l’occasion du congrès de l’EPP en 1974.
Lacan a refusé, leur proposant justement de la fonder à partir de l’expérience de la passe.
Ils seraient tous les trois « passeurs » pour mettre en place cette procédure, ce qui n’a pas eu de suite… pour des raisons diversement valables. »


Patrick Valas, le 19 mars 2020, à Paris en confinement…

3 réflexions sur “ La TROISIÈME 2020-2021 un séminaire de Patrick Valas depuis Paris vers Internet ”

  • 10 mai 2020 à 3 h 18 min
    Permalink

    Bonjour,

    Est-ce possible de m’ajouter sur la liste d’envoi pour les séminaires?

    Merci beaucoup !

    Gabrielle Roy

    Réponse

Répondre à Gabrielle Roy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *